Celles qui dorment paisiblement

Animations se répétant en boucle dans une esthétique empruntée au photographe Gregory Crewdson. Ces jeunes femmes modélisées en 3D grâce à une technique de photogrammétrie dorment paisiblement alors que d’étranges lumières surréalistes s’animent autour d’elles.

Ce projet aborde les thèmes du rêve et de la sensualité liée au sommeil. Le monde dans lequel chaque dormeuse est immergée se retrouve projeté sur chacune d’elles de façon lumineuse. L’une rêve d’un coucher de soleil tandis que la seconde se voit peut-être sous un projecteur de théâtre.

La barrière entre le réel et le rêve disparaît, l’imaginaire se colle sur le tangible.